e| d| f| i| pyc| 简体中文| 繁体中文

Accueil    Archives    2017    Message de la Présidente

Message de la Présidente

Message de Nayla Hayek, Présidente du Conseil d’administration à l’occasion de l’Assemblée générale ordinaire du 23 mai 2017 au Vélodrome à Granges (SO), Suisse.

La version orale (en allemand) fait foi

Annual general shareholders meeting 2017

Chères et Chers actionnaires,
Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez tous, l’année 2016 a été une année difficile pour tout le monde. Mais nos actions sont restées guidées, et le sont encore, par deux principes de base: rester, d’une part, fidèles aux orientations stratégiques qui sont les nôtres depuis que Swatch Group existe et n’agir, d’autre part, que dans une optique à long terme. Ces deux principes démontrent leur efficacité plus encore dans les années pénibles, que dans les années couronnées de succès. 

Parmi les orientations stratégiques qui sont fondamentales pour nous, on soulignera: 
- La ferme décision de maintenir les emplois pendant cette période malaisée, même en cas de diminution significative du chiffre d’affaires et, plus encore, en cas de diminution substantielle du bénéfice net. Malgré les difficultés, nous n’avons jamais considéré notre personnel comme une simple utilité, mais toujours comme un partenaire collaborant pleinement aux résultats futurs, à l’innovation et à l’épanouissement de notre société. 

 - La ferme décision de ne pas exercer à court-terme une pression malsaine sur nos partenaires et clients détaillants et, par contre, de continuer à investir dans le marketing pour séduire des millions de consommateurs dans le monde. 

- Le refus de se laisser aller à une mentalité de «fin du monde» et de céder au catastrophisme mondial qui prévaut souvent. 

- La confiance dans notre savoir-faire et le Swiss Made qui sont à la base de toutes les hautes qualités de nos produits. 

Peut-être vous rappelez-vous, toutes et tous, que ces principes de gestion et cette volonté de s’orienter à long terme sont ceux de notre père, mon prédécesseur au poste que j’occupe aujourd’hui, à la présidence du Conseil d’administration. Parmi toutes les mesures concrètes, rationnelles, raisonnables qu’il a proposées et soutenues pour affronter les difficultés, il en est une qui donne un peu l’impression d’être comme un mouton noir au milieu d’un troupeau de moutons blancs: «Conserver la fantaisie de ses 6 ans, la fantaisie de son enfance!» Véritable leitmotiv répété à l’occasion d’interventions multiples: «II faut savoir garder l’esprit de son enfance, continuer de croire au Père Noël … L’entrepreneur plein d’innovations, de fantaisie, c’est chacun d’entre nous et cela depuis le moment de notre naissance. Rappelez- vous à l’âge de six ans, quand nous jouions dans le sable et construisions des châteaux de sable … Notre imagination était sans borne!». 

Nous ne croyons plus que de manière assez lointaine au Père Noël. Mais nous avons choisi de revenir sur cette idée forte de conserver l’esprit de nos six ans, celui de notre enfance. Nous avons décidé d’en faire le thème du Rapport de gestion de cette année, de la méditer et de voir comment elle pourrait nous ouvrir de nouvelles perspectives, dans un environnement mondial perturbé par toutes sortes de problèmes. 

La montre Swatch que vous avez reçue cette année intériorise ce thème de manière très particulière. Cette Swatch, que vous ne trouverez pas sur le marché, son bracelet est conçu de façon spécifique pour que l’on puisse dessiner dessus ou y inscrire un message. C’est bien sûr la raison pour laquelle sa couleur est blanche et que vous avez reçu un stylo de couleur. Laissez votre imagination vagabonder et décorez son bracelet complétement à votre goût avec un dessin ou un message pour vos proches ou pour vous-même. Mais, de grâce, ne coloriez que la partie visible du bracelet. Ainsi votre montre sera-t-elle une pièce unique, reflet de votre fantaisie. 

A six ans, on ne désespère de presque rien: si, en vacances, au bord de la mer, la vague détruit le château de sable auquel on travaille depuis des heures pendant que maman pense à son bronzage et papa à prendre un rafraichissement, on recommence. On recommence car ce qui compte ce n’est pas seulement le résultat. Ce qui compte, c’est le projet et la réalisation. 

Cette fantaisie qu’il nous faut retrouver, garder, utiliser, c’est celle qui, associée à toute notre expérience des affaires, associée à nos analyses approfondies, à nos décisions stratégiques mûries, à notre endurance infatigable, nous permettra de retourner à des résultats brillants que l’année 2016 a rendu difficile à atteindre. C’est cette fantaisie qui nous a permis de mettre en place, avec Swatch, ‘the coolest way to pay’ avec la Bellamy en Chine, de relancer la collection POP, de développer la SISTEM51 Irony; de dévoiler la «Deep Black» de Omega et la nouvelle version de la Fifthy Fathoms de Blancpain; d’éblouir avec les pièces de joaillerie extraordinaires de Harry Winston; d’introduire le concept ‘Industrie 4.0’ chez ETA et dans nos sociétés de production; de continuer à développer des méthodes d’industrialisation innovantes chez Renata pour les batteries horlogères; et de concevoir tant d’autres produits exceptionnels que crée notre entreprise chaque année.

La fantaisie chez un enfant, c’est le domaine du cœur, pas seulement celui de la tête. Et le cœur, il en faut aussi à la direction d’une entreprise industrielle de niveau mondial. 

Un chiffre d’affaires à 7553 millions de francs suisses, en recul de 10,6% par rapport à l’année dernière; sur un résultat opérationnel de 805 millions de francs suisses, une marge opérationnelle de 10,7% (en recul de 44,5% par rapport à 2015); un bénéfice net à 593 millions de francs suisses, soit une marge nette de 7,9% (en recul de 47,0% en comparaison de l’exercice précédent); des capitaux propres à hauteur de 11.1 milliards de francs suisses, représentant un ratio de capitaux propres toujours très fort de 84,5%. Compte tenu de ces résultats, et bien que les premiers mois de l’année 2017 soient encourageants, le Conseil d’administration de Swatch Group propose le versement d’un dividende de CHF 6.75 par action au porteur et de CHF 1.35 par action nominative. Vous noterez que, comparée à un recul de 47% du bénéfice net par rapport à celui de l’année dernière, la baisse du dividende n’est que de 10% par rapport à celui payé en 2016 sur les résultats de l’année 2015. 

Et nous sommes tous ravis que l’année 2017 présente des signes très prometteurs. 

Mesdames, Messieurs, Chères et Chers actionnaires, en participant toutes et tous au destin de notre entreprise, vous partagez ses bonnes années comme ses plus dures. Je tiens, toutes et tous, à vous en remercier de tout cœur. Mes remerciements vont également au Conseil d’administration, à la Direction générale et à la Direction générale élargie, de même qu’à tous nos 35 700 collègues pour leur engagement sans faille au cours d’une année 2016 singulièrement pleine d’obstacles à surmonter. Enfin, je remercie chacune et chacun pour la confiance témoignée à notre entreprise.

Votre,

Nayla Hayek
Présidente du Conseil d’administration de Swatch Group

Message de la Présidente de Swatch Group – Document PDF (134 KB)

 

Retour à la liste

Message de la Présidente