Message de la Présidente

Message from the Chair
Swatch Group

Message de Nayla Hayek, Présidente du Conseil d’administration à l’occasion de l’Assemblée générale ordinaire du 11 mai 2016 au Vélodrome à Granges (SO), Suisse.

La version orale (en allemand) fait foi

separator

Chères et Chers actionnaires, 
Mesdames, Messieurs,

Comme vous le constatez dans notre Rapport de gestion 2015 et à cette montre Swatch spéciale qui une fois de plus n’est destinée qu’à vous qui participez à l'Assemblée générale, une grande partie de mon discours aujourd’hui sera consacré à nos brevets, à nos innovations et aux investissements dans le futur.

Nous sommes très fiers d’avoir à nouveau atteint un record de près de 200 nouveaux brevets déposés en 2015. Les brevets sont importants, mais ce qui l’est encore plus, c’est qu’ils nous permettent de réaliser des produits. Et quels produits! Et surtout, ce sont des produits fabriqués en Suisse!

Dans le dictionnaire de langue allemande Duden, «Patent», l’équivalent allemand de brevet, est défini comme un titre de protection, un moyen de protéger une invention. L’adjectif qui lui est associé est «patent», quasi synonyme de «compétent». Et je tiens à dire ici sans fausse modestie que oui, Swatch Group et ses inventeurs sont compétents. Il existe un total de 1800 familles de brevets qui protègent nos inventions au niveau international.

CH 638 073… Telle est la référence banale de l’un des plus importants brevets de Swatch Group, déposé par ETA en 1981. C’est derrière ces simples lettres et chiffres que se cache modestement le «mécanisme de commande pour montre à affichage analogique». Comme vous vous en doutez, Swatch, la montre qui a redonné espoir à l’industrie horlogère suisse et lui a finalement insufflé une nouvelle vie, était derrière ce brevet.

A la fin des années 1970, il ne serait venu à l’idée de personne que le concept de la Delirium Tremens jouerait un rôle dans le développement d’un produit de masse destiné au segment de base. Ce modèle avait seulement et uniquement été conçu pour gagner de l’espace et la montre ainsi créée est aujourd’hui encore la plus mince du monde. Et pourtant, ce modèle a plus tard permis à Swatch de faire l’économie de nombreux composants, en intégrant nombre d’entre eux dans le fond du boîtier, exactement comme la montre la plus mince du monde. Ce fut l’un des principaux attributs de la nouvelle montre en plastique, constituée de seulement 51 composants.

De 1980 à 1983, Swatch s’est appuyée sur une dizaine de brevets de base. Par la suite, la montre et, surtout, son procédé de fabrication ont été protégés par de nombreux autres brevets. D’ailleurs, aucune autre ligne de montage automatique que celle de Swatch n’intègre aujourd’hui un nombre ne serait-ce qu’approchant d’inventions. Et aujourd’hui encore, on ne trouve dans le monde aucune autre montre qui soit fabriquée de cette manière. Pour la seule SISTEM51 mécanique, Swatch possède déjà plus de 15 brevets. Ce modèle est fabriqué sur une ligne de production entièrement automatisée et d’une conception tout à fait nouvelle.

Mais remontons aux 18ème et 19ème siècles, à l’époque où Abraham-Louis Breguet représentait, en matière d’inventivité, le modèle par excellence dans le domaine horloger. Il fut l’un des plus grands inventeurs de l’industrie horlogère, si ce n’est le plus grand. Son plus grand chef-d’œuvre est et reste le tourbillon. Le 26 juin 1801, c’est-à-dire le 7 messidor de l’an IX selon le calendrier républicain en vigueur à l’époque, à la suite de la Révolution française, Abraham-Louis Breguet obtint, pour une durée de dix ans, les droits de brevet d’un nouveau type de régulateur, le «tourbillon». C’était le fruit de ses observations des effets néfastes de la force de gravitation sur la précision de marche des mécanismes horlogers. Son remède fut donc le tourbillon, une construction qui supprime l’influence de la force gravitationnelle grâce à des mouvements de rotation constants. Depuis lors, il existe d’innombrables versions du tourbillon, toutes fondées sur ce principe.

Si l’on doit à Abraham-Louis Breguet un grand nombre d’inventions, l’entreprise n’est cependant pas restée figée au 19ème siècle. Ces dernières années, à titre d’exemple, l’oscillateur 10 hertz et le recours à des composants silicium de haute précision qui améliorent grandement la fiabilité et la précision des garde-temps sont venus s’ajouter à la large panoplie des inventions de cette marque.

De même, les autres marques horlogères de Swatch Group bénéficient aussi de l’esprit d’innovation qui anime leurs équipes de chercheurs. Omega a découvert une méthode innovante pour sertir efficacement des pierres précieuses dans la glace saphir qui orne le fond de la boîte. Dans le domaine de l’antimagnétisme, Omega a aussi développé une nouvelle invention qui a obtenu la certification de l’Institut fédéral de métrologie METAS.

Rado a pour sa part mis l’accent sur la céramique et créé les teintes de céramique les plus diverses. Il s’agit là, non seulement d’une véritable prouesse technique, mais également d’un progrès esthétique.

La Tissot T-Touch est connue dans le monde entier depuis plusieurs années. Elle se fonde sur des brevets ayant trait aux surfaces tactiles et aux interfaces, de même qu’au cadran spécial de la T-Solar.

Toutefois, les marques horlogères ne sont pas seules sur la liste des inventeurs. Les entreprises de production apportent aussi une grande contribution en matière d’innovation et de dépôt de brevets. Je ne mentionnerai ici que l’exemple de l’alliage d’acier des ressorts de barillet de Nivarox-FAR, mis au point très spécifiquement pour répondre aux exigences qualitatives de Swatch Group, et qui permettent au cœur de chaque montre mécanique de battre à une cadence, non pas plus rapide, mais plus stable et plus régulière.

Citer ici tous les nouveaux brevets, ainsi que tous ceux qui existaient déjà, irait trop loin. J’éprouve la même fierté pour chacune de ces inventions: toutes montrent que pour Swatch Group, innovation et esprit d’invention ne sont pas des mots prononcés à la légère, mais d’authentiques réalités vécues jour après jour.

Du reste, la gestion de l’ensemble de nos brevets est confiée à une entreprise affiliée à Swatch Group, ICB Ingénieurs Conseils en Brevets SA. Avec ses juristes spécialisés, cette société gère près de 1800 familles de brevets qui correspondent à environ 10 000 brevets nationaux dans le monde entier.

Swatch Group s’appuie cependant aussi sur sa longue tradition de coopération avec des universités et organisations suisses de pointe, comme l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), le Centre Suisse d’Electronique et de Micro­électronique (CSEM), le Laboratoire fédéral d’essais des matériaux et de recherche (EMPA) et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Sans oublier les 500 apprentis qui étaient en formation dans les entreprises de Swatch Group en 2015 et les 120 environ qui ont pu se réjouir terminer avec succès leur apprentissage l’année dernière. Là également, on peut le dire: compétents!

Swatch Group a aussi besoin de breveter ses solutions, par exemple, pour rattraper des différences de change. Des produits innovants et de haut niveau qualitatif ainsi que des campagnes de marketing originales, une réflexion créative et à long terme permettent d’ancrer durablement les stratégies de Swatch Group et d’assurer son avenir.

Dans le contexte de la surévaluation du franc suisse, chacun tient un discours de focalisation sur la recherche et le développement. Pourtant, ce qui a fait la force de l’industrie suisse, c’est qu’elle fabrique également ses produits ici en Suisse. La plus importante valeur ajoutée d’une société se déploie surtout à l’endroit où recherche, développement et production œuvrent main dans la main.

Et comme par le passé, la réduction du personnel en temps de crise n’est pas à l’ordre du jour chez nous alors que ça l’ai chez certains de nos concurrents. Nous sommes une famille et nous restons unis tous ensemble, même dans les moments difficiles, tous les collaborateurs, la Direction générale et le Conseil d’administration

Et comme vous avez aussi été, chers actionnaires, et êtes encore pour une part importante dans ce travail accompli main dans la main, on devrait aussi pouvoir vous breveter, puisque vous êtes on ne peut plus compétents.

Venons-en aux chiffres de 2015.

Malgré un environnement très difficile, nous avons atteint un chiffre d’affaire de 8,4 milliards de francs suisses. 
Le résultat net s’inscrit au-delà de 1,1 milliard de francs suisses. Fortement influencé négativement par les pertes de change. 
Au niveau des capitaux propres, nous restons très bon avec 11,2 milliards, ce qui correspond à un ration de capitaux propres exceptionnellement fort de 84,7%. 
Même si le résultat est inférieur à celui de l’année précédente, le Conseil d’administration propose un dividende inchangé de CHF 7.50 par action au porteur et de CHF 1.50 par action nominative

Mesdames, Messieurs, Chères et Chers actionnaires, vous participez tous à la construction de l’avenir de l’entreprise. Je tiens à toutes et tous vous en remercier cordialement. Mes remerciements vont également au Conseil d’administration, à la Direction générale et à la Direction générale élargie, de même qu’à toutes et tous nos 36 000 collègues pour leur engagement sans faille au cours d’une année 2015 difficile. Enfin, je remercie chacune et chacun pour la confiance témoignée à notre entreprise.

Votre Nayla Hayek
Présidente du Conseil d’administration de Swatch Group

Nouvelles

Mouvements mécaniques: Le diktat de la COMCO nuit à l'industrie horlogère suisse

Mouvements mécaniques: Le diktat de la COMCO nuit à l'industrie horlogère suisse

Bienne (Suisse), 18 décembre 2019 - La Commission de la Concurrence (COMCO) veut interdire à Swatch Group, respectivement à sa filiale ETA, de livrer en 2020 des mouvements mécaniques horlogers aux tiers. Alors que la COMCO a jusqu’à présent toujours obligé ETA à livrer des mouvements à ses clients, maintenant on le lui interdit pour l’ensemble de l’année…

166 nouveaux apprentis aux Jump In 2019

166 nouveaux apprentis aux Jump In 2019

Pas moins de 166 nouveaux apprentis de Swatch Group ont participé aux camps des apprentis Jump In 2019 qui ont eu lieu au mois d’août à Saignelégier. Pendant ces quatre jours, ils ont ainsi eu l’occasion d’en apprendre plus sur les principes de la formation professionnelle et de s’informer au plus près de leurs droits, de leurs obligations et des attentes…

Swatch Group communiqué de presse

Swatch Group communiqué de presse

Swatch Group: De nouveaux membres intègrent la Direction générale et la Direction générale élargie. Bienne (Suisse), 17 juillet 2019 - Le Conseil d'administration de Swatch Group a procédé aux nomina-tions suivantes au sein de la Direction générale et de la Direction générale élargie : Peter Steiger, Chief Controlling Officer (CCO) et déjà membre de la…